Augmentation mammaire

La plastie mammaire d’augmentation s’adresse :

  • aux poitrines peu ou non développées, parfois des poitrines asymétriques ou mal formées depuis la puberté
  • aux poitrines ayant diminué de volume après un accouchement, mais dont la peau ne s’est pas trop relâchée.

Elle n’est prise en charge (partiellement) par la sécurité sociale que dans certains rares cas d’aplasie mammaire ou malformation (type “seins tubéreux”) et sur demande d’entente préalable.

TYPES D’IMPLANTS

Les prothèses ont toujours une enveloppe de silicone mais peuvent être remplies de sérum physiologique ou de gel de silicone, ou d’hydrogel, très fiables et plus proche de la consistance d’un sein.

Actuellement, les implants contenant du sérum physiologique sont de moins en moins utilisés en raison du risque qu’ils présentent de constituer des plis avec le temps et du risque de dégonflement précoce. Sont préférés des implants pré-remplis de gel cohésif de silicone, très fiable et plus proche de la consistance d’un sein.

La forme de la prothèse est le plus souvent ronde. Mais des prothèses “anatomiques” peuvent être indiquées dans certains cas particuliers.

VOIE D’ABORD – EMPLACEMENT TYPES D’IMPLANTS

La voie d’abord peut être :

  • sous-mammaire
  • péri-aréolaire inférieure
  • axillaire

Le choix de la voie d’abord dépend de chaque cas, des habitudes du chirurgien et de l’avis de la patiente. Chaque voie d’abord a ses avantages et ses inconvénients.

La position de la prothèse est en arrière de la glande mammaire et peut être soit en avant, soit en arrière du muscle Grand Pectoral soit en “Dual Plane” (portion supérieure de la prothèse mammaire en arrière du muscle). Ceci dépend de la morphologie de la patiente (thorax, sein, épaisseur de la graisse sous-cutanée).

SUITES OPÉRATOIRES

L’œdème est fréquent, parfois accompagné d’ecchymoses, sur une durée de 2 semaines environ.

Le sein est tendu et s’assouplit en 1 à 6 mois selon les cas.

La surveillance du sein est facile car l’implant se trouve derrière la glande qui peut continuer d’être surveillée par le médecin traitant. De même les mammographies post-opératoires sont aisées et permettent de contrôler la glande mammaire comme par le passé. Il faut cependant prévenir le radiologue de la présence de ces implants.

Le contrôle post-opératoire se fait d’une façon régulière la 1ère année puis 1 fois par an. La durée de vie des implants est de 10 à 15 ans.

Une échographie annuelle est souhaitable à partir de 7-8 ans pour vérifier l’intégrité de la prothèse mammaire. La prothèse ne sera changée que lorsque l’échographie montrera une perte d’intégrité de l’enveloppe.

L’AVENIR

Actuellement, l’augmentation mammaire ne se fait de manière habituelle que par mise en place de prothèses mammaires.

Néanmoins, une alternative aux prothèses a vu le jour et est actuellement à l’étude avec des résultats prometteurs :

L’augmentation par autogreffe adipeuse (prélèvement de graisse sur une autre partie du corps, “purification” de cette graisse par centrifugation puis réinjection dans les seins).

Pour être diffusées plus largement, cette méthode devra avoir fait la preuve de son innocuité sur la glande mammaire.

Contactez-nous

N'hésitez pas à nous contacter pour toute question. Nous vous répondrons rapidement. Merci.

Envoi en cours

La chirurgie esthétique au service du public - Le portail du référencement des chirurgiens référencés et réputés au niveau national - découvrez toutes les techniques chirurgicales modernes. Sofcep ou le regroupement complet de praticiens de haut niveau garantissant une qualité des soins et un accompagnement certifié - Nos chirurgiens esthétiques sont à votre service. Marketing par Inflexia
©2017 SOFCEP

Connectez-vous avec vos identifiants

Mot de passe perdu ?