Chirurgie du nez

La chirurgie esthétique du nez est une opération précise qui doit être assortie d’un projet soigneusement discuté à l’appui d’épreuves photo.

La chirurgie esthétique du nez est une opération assez fréquente, qui requiert une bonne étude du problème que l’on veut résoudre. En effet, le nez est “au milieu de la figure” et une anomalie, même minime, sauterait aux yeux.
Il s’agit donc d’une opération précise, précédée d’un examen attentif et assortie d’un “projet” qui doit être soigneusement discuté lors des consultations préalables.
Le projet consiste habituellement en l’étude des photographies du patient, soit des épreuves en noir et blanc soit des photographies numérisées sur ordinateur. Avec le patient, le chirurgien précisera les anomalies à corriger, les possibilités et aussi les limites de l’intervention. Ce projet est une aide à la consultation, mais en aucune façon un contrat : le nez retouché sur les photos ne sera jamais exactement le nez définitif, cependant il s’en rapproche et permet d’affiner la demande et sa compréhension par le chirurgien et son patient.

L’intervention est pratiquée sous anesthésie générale ou neurolept-analgésie, exceptionnellement sous anesthésie locale pure. En général, une journée et une nuit d’hospitalisation suffisent. Une résine ou une attelle métallique de contention sont laissés sur le nez pendant une semaine ; des bleus sont souvent inéluctables et des difficultés respiratoires sont habituelles dans les suites immédiates, avec quelques suintements narinaires durant plusieurs jours. Lorsque la cloison nasale est déviée, elle est réparée en général dans le même temps opératoire.

C’est une opération parfaitement indolore.

Lorsque la contention est retirée, le nez n’a pas sa forme définitive : il est épais de face et présente la marque du pansement sur la peau comme si on avait porté des lunettes. De profil, il est “Grec” dans l’axe du front. La pointe est un peu relevée. Cet aspect s’arrange en quelques jours : le patient commence à être présentable en 12 jours environ, il est content de son nez au bout de 2 mois, mais l’évolution complète se fait sur un à deux ans. C’est en général le délai des photos de contrôle.

Les difficultés de respiration peuvent durer quelques semaines, fonction de l’importance de la réduction, mais aussi de la sensibilité particulière de chacun.

Il faut bien retenir que c’est une opération délicate, qui peut nécessiter une “retouche” après une à deux années, retouche qui dans certaines statistiques peut se présenter dans 10 % des cas environ. Il s’agira alors le plus souvent d’une petite intervention, bien plus légère que la première.

Il faut aussi savoir que même dans les cas où le nez a été très abîmé par un traumatisme, la réparation complète du nez est également possible, faisant appel à des greffes de cartilage ou d’os. Pratiquement tous les nez imparfaits sont réparables, on appelle cette opération de rattrapage une “rhinoplastie secondaire”. Elle peut se pratiquer alors soit par voie “interne” avec des incisions cachées, soit par voie dite “externe” avec une petite incision dissimulée sous la base du nez.
Certains opérateurs utilisent également cette voie externe pour des rhinoplasties primaires.

Contactez-nous

N'hésitez pas à nous contacter pour toute question. Nous vous répondrons rapidement. Merci.

Envoi en cours

La chirurgie esthétique au service du public - Le portail du référencement des chirurgiens référencés et réputés au niveau national - découvrez toutes les techniques chirurgicales modernes. Sofcep ou le regroupement complet de praticiens de haut niveau garantissant une qualité des soins et un accompagnement certifié - Nos chirurgiens esthétiques sont à votre service. Marketing par Inflexia
©2017 SOFCEP

Connectez-vous avec vos identifiants

Mot de passe perdu ?