Sexe masculin

LA CHIRURGIE D’AUGMENTATION DU SEXE MASCULIN OU PÉNOPLASTIE

Initialement décrite aux USA et progressivement améliorée grâce à l’apport de la Lipostructure®, la pénoplastie est une intervention de chirurgie esthétique qui permet d’augmenter de façon fiable et naturelle les dimensions du sexe masculin sans mise en place de prothèse, ni cicatrice visible, chez des sujets en règle générale jeunes et sans dysfonctionnement sexuel.

Les patients demandeurs s’estiment, souvent de façon très subjective, moins bien dotés à cet endroit que d’autres et en ont développé un complexe dévalorisant qui les motive fortement.

Il existe deux types de pénoplasties, réalisables séparément ou simultanément.

LA PÉNOPLASTIE D’ÉLARGISSEMENT

Elle permet par Lipostructure®, d’augmenter le calibre du sexe masculin (en moyenne de 3cm de circonférence par étape) et ce au repos comme lors de l’érection. L’intervention consiste à prélever par lipoaspiration, le plus souvent à la face interne des cuisses ou à la région fessière 70 à 100cc de tissu graisseux avec une fine canule de 3mm de diamètre.

Ce tissu fragile est alors centrifugé avec précaution pour le purifier sans le traumatiser, puis il est méticuleusement placé par réinjection entre le fourreau cutané de la verge et les corps caverneux (par ponctions, sans cicatrice) ; on augmente ainsi harmonieusement le calibre pénien. La longueur des corps caverneux n’est pas modifiée, mais ceux-ci se trouvent étirés au repos par effet d’alourdissement, et le pénis paraît plus important globalement. A chaque étape, environ 65 % du tissu autogreffé survivra définitivement.

LA PÉNOPLASTIE D’ALLONGEMENT

Elle permet d’augmenter la longueur de la verge au repos de 3 cm en moyenne sans que sa longueur, lors de l’érection, en soit réellement modifiée. Elle vient le plus souvent compléter la pénoplastie d’élargissement, et ne peut être réalisée qu’une seule fois. Une incision de 4 cm de hauteur, située sur le pubis à la base de la verge est pratiquée, elle deviendra invisible dès que les poils auront repoussé.

Cet abord permet d’allonger de 3 cm en moyenne le ligament suspenseur de la verge qui rétracte celle-ci contre l’os pubien. Enfin la fermeture cutanée est réalisée en V-Y de façon à créer un allongement de la peau de la verge proportionnel à l’allongement de celle-ci.

Ces interventions sont pratiquées le plus souvent sous anesthésie générale et brève avec une hospitalisation de 24 heures au plus.

Les suites opératoires ne sont pas douloureuses mais un lymphœdème (gonflement notable) persiste les premières semaines ; des retards de cicatrisation à la jonction des branches du Y cicatriciel peuvent aussi s’observer et sont sans conséquence, guérissant spontanément.

Les rapports deviennent possibles à partir de la 3e semaine et l’on considère le résultat comme acquis et stable dès le 3e mois postopératoire.

En conclusion, il est fondamental de bien expliquer au patient les possibilités et les limites de cette technique qui, si elle est correctement pratiquée, permet d’obtenir des résultats naturels. Elle renforce à la fois la confiance en lui du patient et l’harmonie du couple.

Contactez-nous

N'hésitez pas à nous contacter pour toute question. Nous vous répondrons rapidement. Merci.

Envoi en cours

La chirurgie esthétique au service du public - Le portail du référencement des chirurgiens référencés et réputés au niveau national - découvrez toutes les techniques chirurgicales modernes. Sofcep ou le regroupement complet de praticiens de haut niveau garantissant une qualité des soins et un accompagnement certifié - Nos chirurgiens esthétiques sont à votre service. Marketing par Inflexia
©2017 SOFCEP

Connectez-vous avec vos identifiants

Mot de passe perdu ?